Qu’est-ce qu’un prêt conventionné ?

Donner à tous les ménages français le privilège de devenir propriétaire est la raison d’être du prêt conventionné. Il est accordé indépendamment du montant des revenus de l’emprunteur. Son obtention dépend en revanche de la nature du bien. Si vous pensez recourir à ce moyen de financement lors de la réalisation de votre projet immobilier, voici les conditions à respecter.

A quoi sert un prêt conventionné ?

Le prêt conventionné immobilier sert principalement à financer les projets d’acquisition de résidence principale et ce, qu’il s’agisse d’un logement neuf ou ancien. Mais vous pouvez aussi faire appel à ce crédit réglementé pour couvrir les dépenses occasionnées par les travaux d’agrandissement ou d’amélioration de votre lieu de vie. L’optimisation de la performance énergétique de l’habitat en fait partie. Les travaux d’adaptation programmés dans le but d’optimiser le confort et la sécurité des personnes à mobilité réduite sont aussi éligibles à ce genre de financements.

Quelles sont les spécificités du prêt ?

Comme il a été indiqué depuis le début, vous pouvez bénéficier d’un prêt immobilier conventionné, quel que soit le montant de vos revenus. Il vous permet d’ailleurs de financer entièrement le coût de vos travaux. Aussi, vous n’êtes plus obligé de faire un apport personnel. Ce prêt est remboursable sur une durée de 5 à 35 ans. C’est ce délai de paiement qui définit le taux d’intérêt fixe. Il est :

  • de 2,60 % pour une durée de prêt de 12 ans ou moins
  • de 2,80 % pour une durée de prêt de 12 à 15 ans
  • de 2,95 % pour une durée de prêt de 15 à 20 ans
  • de 3,05 % pour une durée de prêt de plus de 20 ans

Notons que le taux variable est fixé à 2,60 %.

Où demander un prêt conventionné ?

Ce genre de crédit est uniquement disponible auprès des institutions financières qui ont signé un accord de partenariat avec l’Etat (voir cette page). Actuellement, on recense un grand nombre d’établissements détenant cette convention et vous pouvez comparer leurs offres.

Notons qu’en cas de besoin de financement complémentaire, le prêt conventionné peut être associé à d’autres emprunts comme un prêt à taux zéro renforcé, un prêt d’épargne logement, une subvention de l’Anah (l’Agence nationale de l’habitat), l’aide personnalisée au logement (APL) ou encore un prêt pour les fonctionnaires.

Publié dans Emprunt