Il ne faut pas confondre le rachat de crédits et la renégociation d’un prêt

Le rachat de crédits et la renégociation de prêt sont deux pratiques qui, au premier abord, ont un aspect similaire. Pourtant, ces deux opérations financières se distinguent l’une de l’autre sur de nombreux points. Dans quel cas faut-il alors recourir à un rachat de crédits et dans quelles situations faut-il renégocier son prêt ? Quels sont les avantages de ces deux procédures ? Voici quelques éléments de réponses.

La renégociation de prêt

Une renégociation de prêt est une opération qui vous permet de réduire vos mensualités ou bien la durée du remboursement de vos crédits. Vu sous un angle beaucoup plus technique, le but consiste à établir un avenant du crédit immobilier initial. Le contenu du nouvel acte écrit dépend du type de crédit négocié.

  • Un avenant pour un prêt à taux fixe comporte entre autres un échéancier mettant en évidence le capital restant dû après chaque remboursement et indique aussi le taux effectif global et le coût du prêt.
  • Un avenant pour un prêt à taux variable comprendra les mêmes informations mais il exprimera également les conditions et les modalités liées à la variation du taux.

La renégociation de prêt est à réaliser auprès de l’organisme financier qui vous a accordé l’emprunt d’origine. Pour cela, vous devez prendre rendez-vous directement avec votre conseiller. Ayant l’aspect d’un aménagement de contrat, l’opération ne doit pas occasionner de nouveaux frais, à l’exception des frais de dossier qui peuvent parfois être négociés. Sachez que vous avez un droit à la réflexion pour une durée de 10 jours suivant la réception de l’avenant.

Le rachat du crédit

Le regroupement de prêts est une opération qui consiste à demander à un nouvel organisme de crédit ou banquier de racheter tous vos crédits en cours (cliquez ici pour en savoir plus). Le but de cette manœuvre est de réduire vos mensualités et elle est souvent choisi par l’emprunteur en cas de surendettement.

A la suite de cette procédure donc, vous aurez droit à un tout nouveau prêt. Cependant, elle vous oblige aussi à payer des indemnités pour le remboursement anticipé de l’emprunt initial. En outre, un rachat de crédits engendre le paiement de frais de dossiers. Avant l’octroi du nouveau crédit, le créancier évalue d’abord votre taux d’endettement (https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F146). S’il est trop élevé, le prêteur est en droit de refuser votre demande. Mais il peut également vous accorder le prêt sous certaines conditions comme la souscription à une assurance ou la mise en place d’un cautionnement bancaire.

Publié dans Rachat de crédits